Grandeur Nature 21-23 juillet 2017 château de Vermette 79300 La Chapelle Gaudin nouveau forum http://forum.lesjeuxdelagehenne.org
 
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion
Nous vous invitons à vous inscrire sur le NOUVEAU FORUM de l'association

Partagez | 
 

 Présentation du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Vodrebka

avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 35
Localisation : Angers

MessageSujet: Présentation du monde    Mar 8 Oct 2013 - 15:07

Carte du monde


Voici la nouvelle carte du monde

Les frontières entre régions y sont légèrement apparentes.


Carte du monde, complète avec les ressources d'indiquées.


https://drive.google.com/file/d/0B_XQOlm93HomM1dMSnQzdkNBaUk/view



I- La naissance

Selon les mythes du culte de l'Unique, le monde serait né de la volonté seule de l'Unique, le seul dieu reconnu dans l'Empire.

L'univers était alors vide et l'Unique seul. Toutes les nuits il versait des larmes, créant ainsi les étoiles, jusqu'au jour où il décida que pour ne plus être seul, il créerait un peuple à son image.
Il s'arracha alors le cœur, fondant ainsi le continent de Tanissie ; le sang qui coula de cette blessure  forma les mers et les océans et il plaça son cœur encore palpitant au centre de l'Univers. Puis il créa les hommes et les femmes et à partir d'un peu de terre, il les fit à son image. Mais ceux-ci se divisèrent et s'affrontèrent, avides de pouvoir, se détournant de leur Père Divin : ceci brisa le cœur de l'Unique et c'est ainsi que le continent se divisa.

Les humains se multiplièrent, prospérèrent... Leur développement trop rapide et loin des enseignements de l'Unique provoqua chez certains des maladies ou des fléaux en punition de leurs péchés et c'est ainsi que certains virent leur peau changer de couleur en punition de leurs fautes, ou que d'autres furent transformés en Nains, Elfes ou autres aberrations. C'est en tout cas ce que raconte le Livre de l'Unique. Bien sur, tous ne racontent pas les mêmes histoires.


Mais chaque peuple a sa propre vision de sa la création du monde.


Quelles que soient les divergences religieuses sur la naissance du monde, il est un fait que la race qui s'est le plus multipliée et qui domine les continents est la race humaine, qui représente la grande majorité de la population mondiale. Cette croissance démographique poussa les Hommes à créer des villes, des royaumes, mais également à défricher des forêts et à creuser les montagnes tandis qu'ils développaient l'agriculture, l'élevage, etc..

Une communauté druidique regretta cette évolution et en l'an 500 avant l’Ère Impériale entreprit "l’Épuration".



II- L’Épuration

Ragnor von Schirach, en 500 avant l’Ère Impériale, dirigeait une secte druidique nommée la Secte des Origines. A ses yeux la population humaine était trop nombreuse et allait à sa perte à force de détruire la nature. La seule solution consistait donc pour lui en un gigantesque génocide et en un contrôle draconien, dans tous les sens du terme, de la population. Il convainquit les seigneurs d'Altérak de Vinyamar, de Mando et de Lunian d'attaquer le royaume elfique d'Ellerimm tandis qu'il convainquait les seigneurs de Ksach et de Sartak d'attaquer les Nains du Thorgol. Les peuples furent divisés et s'entre-déchirèrent, les druides utilisèrent les forces de la nature et les déchaînèrent contre eux, en particulier contre les Humains.

Durant près de cinq siècles la guerre continua sans qu'aucun camp ne puisse l'emporter ; les Elfes et les Nains étaient alors fort puissants et les forêts et les montagnes représentaient de vrais bourbiers pour les lourds chevaliers en armure humains. Les Elfes et les Nains, dupés par les druides et aidés par ceux-ci  luttèrent avec beaucoup d'acharnement contre les Humains. Les seigneurs humains, avides de pouvoir, se querellèrent entre-eux, chacun réclamant plus de terres et plus de pouvoirs.

Jusqu'au jour où les druides de la Secte des Origines commirent l'erreur de demander aux Humains de la tribu de Shirama d'attaquer le duché de Sartak. En effet après enquête, le duc de Sartak découvrit que c'est par la faute des druides de cette secte  que son territoire était attaqué par les hordes de Shirama et rapporta le complot aux autres seigneurs. Une réunion rassembla alors les souverains des différentes nations humaines, ainsi que les Elfes et les Nains, et la paix fut décidée, l'important étant de mettre fin aux agissements de la Secte des Origines : chaque pays garderait les territoires conquis et ils formeraient tous une coalition le temps d'éliminer la Secte des Origines et l'émirat de Shirama. Seuls le prince de Mando et de le duc de Ksach refusèrent de signer la paix et de participer à la coalition. Ils y furent alors contraints par le royaume d'Altérak, dirigé par Yugonoul, un vaillant chevalier qui après la mort du précédent roi d'Altérak s'était fait nommé roi par les armées du pays.

Par son courage et sa bravoure, Yugonoul s'était attiré la sympathie des soldats des quatre coins du continent et il disposait de la plus puissante armée. En tant que tel, il dirigeait les opérations militaires de la coalition avec un conseil composé des seigneurs des autres pays. En ce qui concerne les deux pays rebelles, Ksach fut conquis et devint un territoire vassal du royaume d'Altérak, confié au prince héritier. Mando fut cédé aux marchands en échange d'une véritable fortune afin de financer la guerre. A cette heure, rien ne semblait pouvoir arrêter la marche triomphante de Yugonoul qui paraissait animé d'une force mystique.



III- La grande croisade

Les nations du continent étaient maintenant en paix les unes avec les autres et prêtes à agir conjointement contre l'émirat de Shirama. En 57 avant l’Ère Impériale, les royaumes d'Altérak, d'Ellerim et du Vinyamar, la principauté de Mando en tant qu'alliée d'Altérak, le duché de Ksach  vassal d'Altérak, le duché nain de Thorgol, le duché de Sartak et le marquisat de Lunian participèrent à l'opération "Justice infinie".

Sans mal les troupes du Shirama furent repoussées dans le désert d'Al'Anish mais les hommes de l'émirat étaient habitués à la rudesse du désert, toutes les campagnes menées pour les déloger se soldèrent donc par des échecs. Les hommes du Shirama reculaient face aux troupes de la coalition, laissant celles-ci aller plus avant dans le désert, pour finalement les harceler et les réduire à la soif et à la famine et les condamner à une mort lente.

Le duc de Sartak, saignant son pays pour remporter la victoire, perdit la moitié des hommes en bonne santé dans des campagnes infructueuses. A cause de cela, une révolte faillit mettre un terme à son règne et il fallut l'intervention des troupes d'Altérak, stationnées sur le territoire en prévision d'une campagne, pour restaurer l'ordre. Le duc de Sartak promit alors à son peuple de se retirer de la guerre et d'accepter la tutelle d'Altérak, véritable puissance émergente après la soumission de Mando et de Ksach.

La coalition entreprit de construire une grande flotte. Il lui fallut vingt ans pour ce faire mais au terme de ces vingt années, la flotte de la coalition put s'imposer face à celle des Shiramas, ainsi coupés en deux, entre l'île de Shirama et le désert d'Al'Anish. L’émir céda et conclut la paix, cédant Al'Anish à Altérak en échange de son maintien sur le trône et de l'indépendance de son île. Officiellement, l’Émirat se rendit en échange d'un lourd tribut à la coalition et sans céder de territoire. Mais en réalité, Altérak fit transiter une partie des fonds gagnés lors de la cession de la Principauté de Mando à l'émir de Shirama, et une fois la paix conclue, celui-ci céda pour une bouchée de pain le désert d'Al'Anish à Altérak. Pendant ce temps, les armées de la coalition parcouraient les forêts du continent pour en sortir puis éliminer les derniers druides. Leur trahison avait été dévoilée, l’un des leurs avait incité les nobles humains à attaquer les elfes et les nains tandis qu’en réalité les membres de sa secte aidaient ceux-ci dans leur résistance aux humains. Aucune clémence ne leur fut accordée, le peuple avait trop souffert de ce conflit qui dura 500 ans.

Après plusieurs décennies, on ne comptait que plus qu'une centaine de druides sur tout le continent – selon les estimations les plus fiables. On leur promit la vie sauve s'ils acceptaient de s'exiler dans l'île sanctuaire d'Argeleb.



IV - La naissance de l'Empire

La victoire semblait enfin acquise après plus de cinq siècles de guerre. Yugonoul, roy d'Altérak, sortait véritablement triomphant après avoir conquis la principauté de Mando et le duché de Ksach, fait de celui de Sartak un protectorat et avoir annexé le désert d'Al'Anish. Il organisa une grande réunion dans son palais, conviant tous les seigneurs du continent. Son royaume regroupait alors Altérak, Ksach, Mando, et moins officiellement Sartak, qui bien qu'officiellement indépendant voyait ses ministres en réalité nommés par le roi d'Altérak qui influençait ainsi toute la politique du duché. Il proposa alors la constitution d'un empire fédéral, chaque pays gardant ses lois et son autonomie.

Il en résulta qu'aucun pays ne pourrait déclarer la guerre à un autre et qu'en cas de conflit contre une nation extérieure, tous devraient lever leurs armées sur ordre de l'Empereur. Cet empire garantissait la paix sans aucune contrainte, les seigneurs indépendants restant se soumirent bon gré mal gré ; les Elfes et les Nains, las de la guerre et amadoués par la promesse de respect de leur autonomie, acceptèrent l'offre et très vite ils se rendirent compte que tous les elfes et les nains de l’Empire furent « invités » à rejoindre leurs territoires respectifs. Le duché Nain de Thorgol devenant LE territoire des Nains, celui du roi elfe Ellerimm devenant LE territoire des elfes, quant aux drows il ne leur fut plus permit de servir comme gardes auprès des puissants nobles et furent expulsés de l’Empire. Le Vinyamar épuisé par la guerre rejoignit lui aussi l’Empire pour ne pas se trouver isolé.
Le druidisme fut interdit à travers tout le continent, sauf sur l'île d'Argeleb, où il fut autorisé sous de très strictes contraintes.



V - La grande guerre draconique

En 1981 après la naissance de l'Empire, le duc de Ksach, fils aîné de l'ancien empereur, se révolta contre son jeune frère, un bâtard que leur père avait placé sur le trône impérial. En tant qu'héritier légitime à ce trône, il refusait ce qu'il considérait comme une usurpation. Il monta, dans le but de prendre le trône qui lui revenait de droit d'après lui, un complot avec des notables corrompus ainsi que certains druides qui aspiraient à une revanche.

Provoquant la colère des dragons contre l'Empire, il espérait qu'une ancienne légende se concrétiserait et qu'un roi mythique, Yugonoul, fondateur de sa dynastie, se relèverai du monde des morts pour vaincre les ennemis d'Altérak et restaurer l'ordre et remettre sur le trône d'Altérak le véritable héritier, à savoir le duc de Ksach. La guerre dura deux ans.

L'armée impériale, alors sur le déclin, remporta la victoire de justesse. Certains disent que ce fut dû à l'intervention de Yugonoul qui serait apparu sur le champ de bataille ; rien ne permet d'affirmer que ces rumeurs sont basées sur des faits avérés. Les dragons furent terrassés et ils semblent avoir disparu ou presque, même si quelques villageois racontent ici et là des histoires de dragons. Après la victoire sur ces créatures désormais légendaires, le duc de Ksach fut jugé après les aveux de certains nobles proches de lui, révélant qu’il était à l’origine du conflit. Reconnu coupable de haute trahison, puis exécuté.

Yugonoul n'intervint jamais pour l'aider. Pourtant, certains affirment qu'un homme vêtu de son armure aurait bel et bien combattu sur le champ de bataille de Palanor et ce aux cotés des troupes impériales. Quoiqu'il en soit, la guerre terminée et son frère mort, l'empereur désigna le fils de celui-ci comme son successeur afin d'apaiser les tensions.



VI- La situation actuelle

Depuis l'Empire vit en paix, mais à quel prix!
1) Le Royaume Ellerimm – des Elfes – et le duché de Thorgol – des Nains – ont déclaré leur indépendance durant la guerre en échange de leur soutien.
2)La paix fut conclue avec l'Emirat de Shirama qui soutenait les dragons et avait conclut un accord avec le duc de Ksach concernant la restitution de certaines terres ; en échange de la rétrocession du désert d'Al'Anish et de la moitié du duché de Sartak ainsi que d'une partie du royaume du Vinyamar.
3) Le duché de Sartak a disparu, duché dont le gouvernement fantoche était composé par l’Empereur et où le duc n’avait aucun pouvoir fut divisé entre le royaume du Vinyamar et l'émirat de Shirama.
4) La principauté de Mando obtint de l'Empereur une partie du royaume du Vinyamar en paiement des dettes du roi et ce sans que celui-ci fut concerté, provoquant sa colère. Depuis lors, il n'assiste plus aux réunions du conseil impérial.
5) Le marquis de Lunian, qui a combattu aux cotés de l'Empire et a énormément souffert de la grande guerre draconique, a vu son économie s'écrouler, sans que l'Empire n'apporte de soutien financier pour relever l'économie du pays, ce qui avec la dissolution de la guilde de magie de Lunian provoqua une crise politique entre l'Empire et Lunian, soupçonnant l’Église d'être à l'origine du refus de l'empereur d'aider financièrement Lunian. Le marquisat refuse toute nouvelle mission de conversion, édification de bâtiment religieux du culte de l'Unique et interdit ses frontières aux inquisiteurs. Le marquis de Lunian s'est fait menacé d'excommunication par le Saint-Pontife, ce à quoi il a répondu au conseil impérial que de toutes manières il n'était pas baptisé." />


Dernière édition par Lord_Vodrebka le Lun 4 Avr 2016 - 0:41, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lord Vodrebka

avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 35
Localisation : Angers

MessageSujet: Re: Présentation du monde    Mar 8 Oct 2013 - 23:40

An 500 Avant l'Empire : Guerre de l’Épuration : Le continent est divisé en de multiples royaumes. Ragnor von Schirach, un druide à la tête de la Secte des Origines, pousse les Humains à combattre les Elfes et les Nains dans l'espoir de réduire la population humaine. Il aide discrètement les deux peuples dans leur guerre contre les Humains sans qu'ils soient au courant que c'est lui qui a poussé les Humains à la guerre.

An  0 : Fondation de l'Empire : Après avoir remporté la guerre de l’Épuration, le royaume d'Altérak a conquit le duché de Ksach, la principauté de Mando et le désert d'Al'Anish et contrôle le duché de Sartak. Le royaume du Vinyamar est exsangue, les Elfes et les Nains sont las de la guerre. Le roi d'Altérak propose la constitution d'un Empire fédéral dont il serait à la tête, les divers Etats de Tannissie acceptent, épuisés par la guerre et n’ayant la force de résister à la puissance d’Alterak. Ainsi naît l'Empire, sous l'égide de Yugonoul, dont la légende dit que l'Unique s'était incarné en lui pour restaurer l'Ordre et mettre fin au chaos.

An 40 : Concile des Quarante : Quarante prêtres du royaume d'Altérak et de Ksach définissent la doctrine de l’Église afin de la rendre accessible au peuple. Les saintes écritures rédigées en haut tannissien sont retranscrites en langue populaire et certains écrits considérés comme hérétiques en sont retirés. Le culte de l'Unique, alors scindé en de multiples petites congrégations locales, devient une religion unifiée sous une même doctrine, ayant à sa tête un Saint Pontife, et est proclamée religion d’État.
Chaque royaume devient un seul diocèse avec à sa tête un évêque,



An 1817 : Une révolte au Vinyamar éclate et un aventurier du nom de Jusoph Stalion renverse le roi. A la tête du Mouvement Démocratique Révolutionnaire, il prend la tête du pays et fait du Vinyamar un Royaume Démocratique Populaire et Communautaire, sorte de monarchie dirigée par un parti unique.

An 1964 : Naissance de l'Empereur.

An 1981 : La Grande Guerre Draconique : Le duc de Ksach aurait dû hériter de l'Empire à la mort de son père, mais celui-ci préféra confier le trône à son fils bâtard. Afin d'obtenir le trône sans passer pour un félon, il provoqua en coulisse une grande guerre contre les dragons grâce à l'aide de seigneurs corrompus et de druides avides de vengeance. Il espérait que cette guerre provoquerait le retour de Yugonoul selon une vieille légende afin que celui-ci restaure sur le trône l'héritier légitime qu'il considérait être. Yugonoul réapparait, terrasse les dragons et le duc de Ksach est arrêté et exécuté, son fils âgé de quelques mois est désigné héritier par l'empereur qui n'a pas encore d'enfants.

L'Empire sort morcelé de la guerre, Elfes et Nains sont à nouveau indépendants, le désert d'Al'Anesh est perdu et le duché de Sartak a disparu. Le peuple rejette la faute de tout cela sur l'empereur qui a fait exécuter son frère aîné.

Depuis 1981 : Influence grandissante de l’Église qui réussit à imposer à l'empereur plusieurs mesures comme l'interdiction de la magie et des anciens cultes. Face aux disettes qui sévissent, l’Église est celle qui aide le mieux les plus pauvres et l'on dénombre de plus en plus de miracles liés à des saints du culte de l'Unique.

An 1988 : L'empereur, alors âgé de 24 ans, est très impopulaire : de nombreux pamphlets le décrivent comme lâche et faible, on rejette sur lui le morcellement de l'Empire. Une révolte éclate et l'empereur y perd femme et enfants et ne doit la vie qu'à sa garde rapprochée et l'intervention du Saint Pontife.

An 20014 : Aujourd'hui.


Dernière édition par Lord_Vodrebka le Jeu 13 Mar 2014 - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 528
Date d'inscription : 13/05/2011

MessageSujet: Re: Présentation du monde    Dim 5 Jan 2014 - 11:53

Retrouver ici tout les "Livrets de peuples" pour enrichir vos connaissance !

https://drive.google.com/folderview?id=0B_XQOlm93HomdndtX0doQnVQLXc&usp=sharing
Revenir en haut Aller en bas
Lord Vodrebka

avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 35
Localisation : Angers

MessageSujet: Re: Présentation du monde    Sam 4 Oct 2014 - 1:28

Carte mise à jour pour le prochain opus, encore une fois excusez-moi si elle n'est pas très jolie jolie.

_________________
Je vous demande pardon. 
Je vous demande pardon.
J'implore votre bonne grâce.
Pardon madame la châtelaine.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 528
Date d'inscription : 13/05/2011

MessageSujet: Re: Présentation du monde    Mar 7 Oct 2014 - 11:29

Elle est très bien cette carte Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lord Vodrebka

avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 35
Localisation : Angers

MessageSujet: Re: Présentation du monde    Lun 1 Déc 2014 - 21:54

Retrouver ici tout les "Livrets de peuples"  pour enrichir vos connaissance !

https://drive.google.com/folderview?id=0B_XQOlm93HombklfMEZQbGtNYTQ&usp=sharing


Mise à jour du 01/12/2014 en prévision de l'Opus 2.





Au sein de l'Empire, la noblesse est déchirée entre les partisans de l'Empereur et ses opposants.
D'un coté il y a l'Empereur soutenu par l'ordre du Rassemblement, ordre nouvellement créé et qui rassemble des représentants de tous les cultes. Pour eux l'Unique est le dieu fondateur et les autres dieux sont nés des prières des peuples, de leur interprétation du message de l'Unique, ils sont donc des avatars, des représentants de l'Unique, et tous les cultes doivent donc être respectés.
De l'autre il y a In Ecclesia Veritas, l'ordre religieux qui dirigeait l'Eglise Impériale durant 2 000 ans, jusqu'à la dernière réunion donc, et considère qu'il ne peut y avoir qu'un seul dieu, l'Unique, et que diviser les prières en autant de dieux différents c'est affaiblir l'Unique et donc le monde. Preuve en est de l'émergence de Damien de Thorn et de son culte morbide. Pour eux, si l'Unique accorde le libre-arbitre de prier pour d'autres dieux que lui, c'est pour mettre le coeur des purs à l'épreuve. L'Empereur a faillit, et la réunion internationale qu'il a mené a provoqué la mort de deux Saints Pontifes, lui même est mort et est revenu d'entre les morts, alors qu'un nécromancien voulant créer son propre culte était dans les parages, tout cela prouve que l'Empereur est indigne de régner. La bâtardise de l'Empereur, longtemps sujet tabou a été reconnue, et l'Empereur a été accusé d'hérésie par les membres de l'église traditionnelle qui a prit le nom d'Eglise Véritable. Le duc de Ksach, héritier légitime du trône a échappé à l'accusation d'hérésie mais n'a pas été reconnu comme le successeur légitime de l'Empereur par l'Eglise Véritable du fait de son soutien à l'Empereur. Son cas est en suspens.

L'Eglise Véritable a prit possession de l'ancien duché de Sartak duché qui avait été divisé entre le Royaume Démocratique Populaire et Communautaire du Vinyamar et l'émirat de Shiramas. Le Vinyamar lui a gracieusement cédé la moité qu'il détenait, en échange du soutien financier de l'Eglise pour faire face à une situation économique catastrophique, et l'a aidé à prendre possession de l'autre moitié.
La capitale du Sartak, un temps occupée par les mercenaires de l'ancien Emir du Shiramas, a été prise par les armées croisées, et l'Eglise Véritable en a fait sa capitale.

L'Eglise Véritable a ensuite mené une croisade, au nord dans les montagnes dominées par les nains en profitant de leur faiblesse après que ceux-ci aient envoyé la plupart des leurs réoccuper d'autres montagnes que la Principauté Marchande de Mando leur a cédé, et au sud dans le désert d'Al'Anih afin de bouter les infidèles Shiramas hors du continent.


L'Eglise Véritable reconnait l'Empire mais plus l'Empereur car elle le considère comme bâtard et hérétique donc comme étant deux fois illégitime, et a fait du roi du Vinyamar le lieutenant-général de l'Empire.

Dans les faits cela se traduit par une situation ambiguë où deux groupes se proclament comme les représentants légitimes de l'Empire, d'un coté l'Empereur, qui doit faire face à une fronde dans son royaumes de la plupart des nobles, soutiens zélés et intéressés de l'Eglise Véritable, mais soutenu par son neveu et héritier le duc de Ksach qui lui même doit faire face aux mêmes difficultés, mais qui peut compter également sur le soutien du comté de Colona, nouvellement créé sur les terres que le duché de Ksach avait prit sur les nains, et sur le marquisat de Lunian, ainsi que l'ordre du Rassemblement qui recueille les croyants de tous les dieux et de l'autre la théocratie de Sartak, dirigée par un nouveau Saint Pontife et l'Eglise Véritable, soutenue par le Royaume Démocratique Populaire et Communautaire du Vinyamar, qui gagne une respectabilité en fournissant armes et hommes aux armées croisées de l'Eglise Véritable. Le roi du Vinyamar, jusque là méprisé par la noblesse impériale commence à être toléré par celle-ci, même si elle n'est pas dupe et qu'elle se doute bien qu'il vise le pouvoir suprême en cumulant les titres honorifiques que lui attribue l'Eglise Véritable en échange de son soutien.


Tout cela ne fait pas les affaires des elfes qui n'ont pas perdu de vue qu'un danger pour la paix du monde s'est présenté de lui-même à la dernière réunion, Damien de Thorn, qui entend supplanter tous les dieux existants.


De leurs cotés, les barbares et Hoshitsuki ont fait la paix grâce à la dernière réunion, mais chacun conserve des difficultés qu'ils entendent bien résoudre à cette réunion là. Le chef des barbares a réussi à se faire reconnaître comme le roi des barbares, tandis que le Shogun ne peut plus cacher la fragilité de son empereur, vieux de plusieurs centaines d'années, et qu'il doit faire face à des mouvements rebelles de certains seigneurs de guerre qui commencent à se préparer pour prendre sa place quand leur empereur sera mort.


La principauté de Mando a réussit le tour de force d'évacuer les "Trois soeurs" montagnes qu'elle occupait et où était situé sa capitale, ancienne capitale naine qu'elle leur a cédé lors de la précédente réunion. Malheureusement les drows, avertis que sous cette capitale se situait également leur ancienne capitale à eux, avec enfermée par les nains il y a des millénaires, un avatar de leur déesse, se sont précipités en masse pour prendre possession des montagnes.

Les drows étaient plus proches et beaucoup nombreux que les nains venus prendre possession des lieux. Les nains venus se sont fait massacrer et le duché de Thorgol, des nains, a dû envoyer la plupart de ses guerriers en renfort, ouvrant la voie à l'Eglise Véritable pour les massacrer dans leurs montagnes.
S'il ne reste maintenant plus de nains dans les montagnes de Thorgol, tous ayant été massacrés par l'Eglise Véritable, ceux-ci ont tout de même réussi à repousser les drows dans les tréfonds des souterrains, et depuis une guerre d'escarmouche a lieu entre drows et nains.

Le sort de la principauté de Mando n'est plus enviable, le prince de Mando a réussit à bâtir une nouvelle et riche capitale suite au déplacement de l'ancienne en quittant les Trois Soeurs, en terrain découvert cette fois, loin des protections qu'offraient les montagnes.

Le Camarade Commissaire aux Finances du Vinyamar, Don Archimboldo di Colombo, qui a notamment aidé aux contacts entre l'Eglise Véritable et le Vinyamar, a "convaincu" le prince de Mando d'accepter la "protection" du Vinyamar en faisant une démonstration de force en envoyant 500 000 fantassins aux portes de la cité fraîchement construite et dont les murs n'étaient encore pas bien hauts. En échange de cette "protection" la dette du Vinyamar auprès de Mando fut annulée et la Principauté paye au Vinyamar un "loyer" pour profiter des "services de protection" des garnisons du Vinyamar implantées un peu partout sur son territoire.

Colombo le traitre, comme il est nommé ainsi dans la Principauté a échappé à 12 tentatives d'assassinats, mais est sans conteste l'homme le plus puissant du Vinyamar après le camarade roi.



Le marquisat de Lunian a put rouvrir ses écoles de magie et se concentre sur la redécouverte de son savoir, l'inquisition ayant fait d'énormes ravages. Un traité de non-agression a été conclut avec le Vinyamar en échange de la cession de terres, si l'Empereur s'est opposé à cette annexion, il n'a put prendre la moindre action de sanction, ses forces militaires étant divisées entre des nobles dont il ne peut s'assurer de la loyauté pour une bonne partie d'entre-eux.

Le comté de Colona se reconstruit après 30 années de guerre contre les nains, et a permit à quelques nains de s'enfuir pour éviter les massacres des montagnes de Thorgol. Il voit d'un très mauvais oeil la toute proche et toute puissante Théocratie de Sartak aux mains de l'Eglise Véritable et de ses armées dirigées par un ancien gardien de l'Empire, Salengro le sanguinaire, nouveau Defensor Fidei, défenseur de la foi, et craint de voir les armées croisées déferler sur son territoire maintenant que les nains ont été chassés des montagnes.

_________________
Je vous demande pardon. 
Je vous demande pardon.
J'implore votre bonne grâce.
Pardon madame la châtelaine.
Revenir en haut Aller en bas
Lord Vodrebka

avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 35
Localisation : Angers

MessageSujet: Re: Présentation du monde    Dim 27 Sep 2015 - 18:08

L'Empire de Tannissie + Royaume d'Altérak :


Un conseil de magie impérial a été fondé regroupant des représentants mages des pays de l'Empire. Ce conseil a pour souci de développer les connaissances magiques et de chercher des moyens de lutter contre le nécromant.

La cité naine de Khizdind devait être placée sous protectorat impérial après le retrait des troupes du Vinyamar, malheureusement lorsque les troupes impériales sont arrivées elles ont vues les troupes de Kolona déjà bien en place et leur refusant l'accès à la cité et la rétrocession des terres en attendant des ordres de leurs supérieurs.

In Ecclesia Veritas retrouve son influence au sein de l'Empire, le Saint Pontife est a pu reprendre sa place à la cour et l'ordre dirige à nouveau l'Eglise mais doit reconnaître l'existence des autres dieux ne serait-ce qu'en les acceptant comme des représentations de l'Unique. Des facettes du dieu Unique accessibles aux différents peuples et races. Les idées prônant la suprématie de la race humaine doivent être délaissées.


L'Empereur a disparu. Après avoir passé 7 jours et 7 nuits à jeûner dans la plus haute tour de la cathédrale d'Altérak il a mystérieusement disparu.
Certains prétendent qu'il aurait été kidnappé par Jean de Bonneau et Théodorus Sombrelune qui ont également disparus le même jour.

De fait l'Empire de Tannissie et le Royaume d'Altérak se retrouvent sans souverain.


L'Empire est actuellement dirigé par le conseil impérial composé d'un représentant du royaume d'Altérak, Tankred d'Asso également régent du royaume d'Altérak, d'un représentant du marquisat de Lunian et d'un représentant de la principauté de Mando.
Tant que la guerre civile qui sévit au Vinyamar n'est pas terminée aucun représentant du Vinyamar ne siège au conseil impérial.

Le conseil impérial qui fait donc office de gouvernement est présidé par le Saint-Pontife du culte de l'Unique l'Empire ayant été fondé pour et grâce à l'Unique.

De son coté le Royaume d'Altérak est pour le moment dirigé par Tankred d'Asso qui fait office de régent.


Un nouvel empereur doit être désigné par le conseil impérial tout en prenant en considération que tous les empereurs ont été reconnus et sacrés par les Saints-Pontifes. Le choix du Saint-Pontife sera donc très important.


Le peuple a été contenté et en dehors des inquiétudes du peuple suite à la disparition de son empereur auquel il avait fini par s'attacher malgré sa bâtardise il n'y a pas de mouvements de révoltes.



Ksach :

Le duc de Ksach est revenu dans son pays sans ses mercenaires, sans ses conseillers et accompagné seulement de sa femme et d'un de ses proches, Frau Leerdammer.

Il a annoncé au peuple sa scission avec l'Empire et le fait qu'il souhaitait voir le duché devenir un royaume.

Il a également prononcé un édit ordonnant aux marchands mandoens de choisir entre la nationalité Ksachienne et Mandoenne.
S'ils choisissaient de devenir Ksachiens ils restaient libres mais sous étroite surveillance.
S'ils choisissaient de rester Mandoens ils étaient chassés du territoire et dépossédés de leurs biens.

Pour acquérir le titre de roi de le duc de Ksach doit fournir 2 000 000 de Kelkas d'or. (CF règles éco-wargames c'était de plus l'exemple utilisé pour expliquer le système d'évolution des titres de noblesse). Malgré ses échanges économiques Ksach ne dispose pas de telles ressources et il lui reste 1 500 000 po a fournir.

Le duc de Ksach n'a pas eu le temps de demander à Mando, dont il venait d'insulter les ressortissants par son édit, de lui prêter l'argent nécessaire. Il a été chassé du trône par une junte de nobles soucieux de restaurer l'ordre et les traditions que le duc avait tant de fois bafouées après avoir fait la paix avec les nains, s'être montré si faible devant les elfes, avoir renoncé au trône impérial au profit de son oncle, tourné le dos à l'Eglise et maintenant à l'Empire.

Ils renoncent aux accords avec Kolona ne voulant pas voir affaire à eux et considérant que le duc de Ksach ayant voulu faire du duché un royaume sans en avoir les moyens ils ne peuvent valider au comté un statut de duché sans savoir qui le paiera.


Un accord a été conclu entre le duché de Ksach et le comté de Kolona stipulant que leurs héritiers devaient être mariés s'ils étaient compatibles.

L'Eglise du Culte de l'Unique ne reconnait aucune incompatibilité seule l'infertilité est reconnue comme permettant annuler une union. C'est ainsi le cas lorsque deux hommes ou deux femmes se marient et qu'au bout de 10 ans aucun enfant n'est né de cette union.

Mais de toutes manières le duc de Ksach et son épouse étant en fuite, probablement réfugiés chez un des rares nobles resté fidèle ou alors dans un autre pays, peut-être même à Kolona, il apparaît pour le moment difficile d'en respecter les termes.


Kolona :

Vassal du duché de Ksach le comté de Kolona devait s'élever au rang de duché après que le duché de Ksach soit devenu un royaume.

Toutefois rien ne fut précisé quant au paiement du titre et Ksach n'a pas réussi à devenir un royaume.

Le comté de Kolona reste donc un comté à moyen de payer lui-même son élévation, ce qui implique un coût considérable, puisqu'il est de facto indépendant la nouvelle junte au pouvoir refusant au comte de Kolona le droit de siéger en son conseil et ne voulant plus avoir à faire avec lui.

Le comté de Kolona a négocié de nombreuses alliances renforçant ses liens avec certaines nations de Tannissie a réussi a obtenir l'amélioration du niveau d'étude des écoles de magie de Lunian sur ses terres.

Le comté de Kolona a décidé, de manière "préventive" d'exproprier les marchands de Mando suivant par là mais de manière plus radicale la politique de l'ancien duc de Ksach avant le putsch qui le renversa.


Deplus le comté de Kolona a nommé le seigneur de Roué, baron, finançant par-là même son titre.
Cette action a eu pour effet d'absorber tous les bénéfices engrangés lors des tractations alors que la comtesse de Kolona avait réussi à faire en sorte que son pays débourse moins que le minimum normalement requis dégageant un bénéfice net de plus de 400 000 kelkas d'or.
Devant en dépenser 600 000 pour le titre de baron du seigneur de Roué et ayant touché 42 000 Kelkas d'or du duché de Ksach, le comté de Kolona a donc du le mettre à contribution à hauteur de 150 000 kelkas d'or, somme dont il disposait fort heureusement.


Ne faisant plus parti de l'Empire le comté de Kolona en a profité pour ré-ouvrir les forges situées sur ses terres et que les nains avaient construit avant la conquête du pays par les colons croisés de Ksach.  En effet jusque là la Principauté de Mando disposait du privilège impérial faisant d'elle la seule nation autorisée à produire des armes. Kolona n'étant plus dans l'Empire ce privilège a été annulé par le comte en même temps qu'il dépossédait les marchands de Mando de leurs biens. Il s'agit des seules forges possédées par des humains sur le continent en dehors de celles de Mando.




Sartak :

L'une des dernières actions de l'Empereur avant sa disparition fut de réaffirmer l'unité du duché de Ksach avec un nouveau souverain à sa tête.

Les membres de l'Eglise Veritable c'est à dire du culte de l'Unique tel que prôné par l'ordre religieux In Ecclesia Veritas retrouvent leurs fonctions et doivent représenter l'Unique au sein de l'Ordre du Rassemblement qui regroupe tous les cultes dans l'Empire.

Le Saint-Pontife redevient ainsi un personnage de première importance dans l'Empire.

Mère Thérésa qui accompagnait la délégation devient évêchesse de Sartak, une distinction rarement accordée aux femmes.

Le nouveau duc a accepté l'envoi de troupes vers l'archipel du Kapadnon où l'on suppose que le nécromancien, Damien de Thorn, se terre.

Estimant qu'un contingent de 300 000 soldats serait nécessaire pour vaincre le nécromancien mais manquant de navires pour les envoyer le duché de Sartak a décidé de faire plusieurs aller-retours.

La deuxième expédition a subit plusieurs pertes le temps de se rendre comte de l'échec de la première.  En effet les premiers 40 000 soldats envoyés par Sartak ont été massacrés par les troupes du nécromancien et ont ensuite rejoint ses rangs. Les seconds ont subis des défaites mais ont vite décidé de fuir constatant l'échec de la première expédition.

Le duché de Sartak renonce à ses prétentions sur le désert d'Al'Anish et laisse les shiramas en reprendre possession, leur permettant ainsi de prendre à nouveau pied sur le continent et de réunifier leur pays.




Vinyamar :


Le Vinyamar connait actuellement une guerre civile.

Au Nord des troupes financées par Mando soutiennent un illustre inconnu, Adolfo Versace, ancien conseiller de don Archimboldo di Colombo, l'ancien ministre des finances du pays. Les deux hommes semblent se ressembler en beaucoup de points et partager les mêmes ambitions.


Au sud les troupes fidèles au parti à qui elles doivent tout maintiennent le pays sous la coupe du Mouvement Démocratique Révolutionnaire, le MDR.

Pour l'heure les "rebelles bourgeois" de Versache contrôlent Lenhaut, Laba, et Froutard grâce au soutien financier et militaire de Mando.
En effet Mando prend en charge les dépenses liées au financement et à l'entretien de 200 000 soldats du Vinyamar qui occupaient le pays et que maintenant Mando paie pour soutenir Versace. Mando paye également tout ce qui est nécessaire à la mise en place d'un nouveau régime, des fonctionnaires aux dépenses d'apparat en passant par la réparation des infrastructures détruites par la guerre.

En échange de ce soutien Mando dispose d'un droit de regard sur la gestion des terres sous contrôle de Versace et perçoit 2,5% des impôts, plaçant de fait le Vinyamar de Versace sous une forme de tutelle de Mando ce qui sert grandement les intérêts de la propagande du Mouvement Démocratique Révolutionnaire qui contrôle tout le reste du Vinyamar où la population reste largement fidèle au MDR et à Gorba et Dimitri Stalion.

Dans le nord, contrôlé par Versace, les troupes font face aux agents de MILF, la Milice Intérieure de Lutte contre les Factieux, qui pratiquent une guerre de propagande très efficace après 300 ans de règne sans partage du parti et d'endoctrinement du peuple.


Dans le Vinyamar du nord sous contrôle d'Adolfo Versace, le marquisat de Lunian a ouvert une école de magie un bon point pour Versace auprès du peuple, Versace a d'ailleurs reçu également quelques subventions du marquisat de Lunian.


Toutefois ayant autorisé le culte de Vali, permit la construction d'une chapelle dédiée à Manwë, cédé un champ de céréales à Laba et Lenhaut et promit deux autres à Vinyamar et Glumotte à la principauté de Mando, Versace s'est également attiré des inimitiés auprès du peuple d'autant que Mando dispose maintenant d'un droit de regard sur la gestion du pays et reçoit une "commission" de 2.5% des impôts ce qui est assimilé par le peuple à un tribut.




En ce qui concerne les membres du MDR, à leur retour d'Ellerimm les rares survivants du Vinyamar ont raconté au peuple comment les autres nations les avaient abandonnées face aux elfes qui bien qu'étant la nation hôte avaient décidé de les massacrer.
Ni l'Empereur, ni aucun autre pays, pas mêmes les barbares pour qui ils avaient fait tant d'efforts pour les sauver suite à la première rencontre internationale n'avaient prit leur défense.

Parmi ces rares survivants, outre le fils de Gorba Stalion le roi du Vinyamar, se trouvait Gorba lui-même que l'on prétendant mort. Gorba, prophète de l'Unique, maréchal de la bonté,  commandant de la générosité, et général du bonheur universel avait été ressuscité selon ses dires par l'Unique.

Celui-ci lui intimait l'ordre de détruire l'Arbre de Vie, situé en Argeleb, une île sanctuaire où sont enfermés les druides et entourée par le Vinyamar, afin que nulle prière ne soit détournée de lui et de son prophète. Cet Arbre de Vie, nommé Irminsul, est le lien qui permet aux dieux de recevoir les prières de leurs fidèles et à ceux-ci de recevoir en retour la puissance de leurs dieux.

Certains opposants contestèrent cette décision, déclarant qu'en réalité Gorba dont la dépouille avait été laissée à l'abandon était maintenant sous le contrôle de Damien de Thorn, le nécromancien, mais ils furent tous exécutés pour esprit "contre-révolutionnaire".

Le peuple offusqué de voir qu'aucune nation, pas même ceux que ses dirigeants avaient sauvés, n'avaient prit la défense du Vinyamar lors d'une rencontre internationale décida de soutenir son chef, que ce soit par réelle conviction ou par esprit de revanche.


Ainsi les armées du Vinyamar entrèrent en Argeleb, elles furent accueillies par certains druides et durent s'opposer aux autres, certains druides étant tout à fait disposés à détruire l'Arbre de Vie tandis que d'autres voulaient le protéger.

Au prix de grandes pertes le Vinyamar, qui avait un avantage indiscutable de par sa localisation (Argeleb étant encerclée par le Vinyamar) et sa force militaire (le pays ayant la plus grande armée du monde), prit possession de l'Arbre de Vie et le détruisit.


De fait le lien entre les fidèles et les dieux est maintenant rompu. Les prêtres n'ont plus aucun pouvoir divin (on permettra aux joueurs de prêtres/prêtresses de convertir leurs points d'abord en médecine puis dans les compétences de leurs choix).

Tant qu'un nouvel arbre n'a pas poussé, c'est à dire tant qu'un nouveau dieu ne sera pas le dieu primordial, impliquant donc une nouvelle genèse, ce lien sera rompu.



Telle fut la vengeance du Vinyamar.

(Nous avons épluché tous les contrats, tous les debriefs reçus, nous n'avons vu aucune donnée, aucune action concernant l'Arbre de Vie. Un livre a circulé, mis à disposition dans la trame scénaristique sur l'importance de cet arbre, le Vinyamar a vu sa délégation massacrée, c'est maintenant acté il n'y a plus de magie divine.)




Lunian :

Le marquisat de Lunian a réussi a récupérer les terres perdues au profit du Vinyamar grâce aux différents accords conclus et à la guerre civile qui sévit au Vinyamar.

Ayant accepté d'augmenter le niveau d'étude de ses écoles dans certains délégations le Lunian a également réussi à prouver qu'il était un acteur incontournable de la magie en Tannissie.

Un conseil de la magie est créé pour l'Empire et le Lunian y tient une place de première importance.

Le Lunian a également noué des accords commerciaux mais surtout défensifs auprès de nombreuses nations.

Des accords que nous ne pouvons détailler par soucis de confidentialité.

Bourrine-Léfion ayant été rétrocédée plus ou moins volontairement par le Vinyamar est maintenant renommée.......Bourrine-Rodolphe. (salauds! ^^)

Le Lunian a prêté 200 navires à Sartak pour débarquer au Kapadnon, il a vu ses marins revenir terrifiés par ce qu'ils ont vu. Des créatures martimes maléfiques, des zombies, des vampires, des KFC etc...



Mando :

La nation qui s'en est probablement le mieux sorti lors du GN.

Mando, occupé militairement par le Vinyamar avant le GN a pu retrouver son indépendance en profitant de la guerre civile pour soudoyer les troupes d'occupation les payer bien mieux que que ce que le Vinyamar ne les payaient (salaire de base d'un fantassin du Vinyamar 3 Kelkas d'or, salaire de base d'un fantassin de Mando 4 Kelkas d'or) pour qu'ils soutiennent Adolfo Versace dans sa prise de pouvoir au Vinyamar.

Ses accords commerciaux lui ont permit de dégager plus de 4 000 000 Kelkas d'or de bénéfices cela prend en compte les dépenses liées au financement et à l'entretien des 200 000 soldats du Vinyamar que Mando paie pour soutenir Versace ainsi que toutes les dépenses liées au soutien de sa cause.

En échange de ce soutien Mando dispose d'un droit de regard sur la gestion des terres sous contrôle de Versace et perçoit 2,5% des impôts, plaçant de fait le Vinyamar de Versace sous une forme de tutelle de Mando ce qui sert grandement les intérêts de la propagande du Mouvement Démocratique Révolutionnaire qui contrôle tout le reste du Vinyamar où la population reste largement fidèle au MDR et à Gorba et Dimitri Stalion.



Afin de protéger ses intérêts une guilde d'informateurs plus autres qualités a été constituée. Sous le nom de Cosa Nostra elle oeuvre pour renseigner Mando contre toute velléité de concurrence ou d'opposition.

Disposant de moyens considérables, la Cosa Nostra est rapidement devenue la meilleure organisation de renseignement en Tannissie voir au Monde.

Cette organisation surveille et parfois élimine les membres de la guilde du Bel Art qui ont décidé de rester fidèles à dame Hildegarde alors que Mando lui a retiré la gestion de la guilde pour mettre à sa place la nommée "Rosa".
Une prime de 10 000 kelkas d'or est d'ailleurs placée sur la tête de dame Hildegarde. (à titre de comparaison un paysan moyen de Mando, pays le plus riche de Tannissie, gagne 1,4 kelkas d'or par an).


Une école de l'ordre de la Sainte-Charité a été financée par la famille Colombo et on y trouve de saintes reliques comme la faux de Saint-Yougonoul et l'épée de Saint-Rodolphe. Cette école prône les valeurs de tolérance qui sont chères à l'Ordre de la Sainte-Charité.




Drows :

Les drows se sont alliées aux barbares et en ont même épousé plusieurs.

C'est ainsi que la reine drow et devenue l'épouse d'Ulrak le bigame qui après avoir épousé une noble d'Altérak a décidé de laisser celle-ci pour goûter à des pâturages plus exotiques.

Beaucoup s'inquiètent des conséquences de cette union car il est de notoriété que les reines drows tuent leur époux dès qu'elles donnent naissances à une fille.

Mais c'est surtout l'érection du "Sanctuaire" qui marque les esprits.

Les drows ont obtenu du comté de Kolona que celui-ci lui restitue un formidable trésor permettant d'édifier un sanctuaire dédié à toutes les divinités et au sommet duquel siège un temple où la divinité qui y est priée bénéficie d'un meilleur lien avec ses fidèles.

Ce "sanctuaire" devrait comprendre 12 temples dédiés à différentes divinités et tout en haut siège un temple ouvert à tous les dieux mais où est prié en particulier Araushnee, la déesse drow car c'est la seule déesse qui répond encore à ses fidèles.
On raconte que dans ce temple se trouvera une bouture de l'Arbre de Vie détruit par le Vinyamar ce qui pourrait expliquer que seuls les prêtres et prêtresse drows disposent encore de magie divine. Cette bouture viendrait de la branche qui représentait Araushnee.

Un grand pope du nom de Saga dirigera ce sanctuaire il serait le fruit du mélange de toutes les races du monde et était enfermé dans un sarcophage depuis plusieurs siècles. C'est lui qui pour les drows doit diriger ce sanctuaire afin que tous les dieux soient équitablement représentés à tour de rôle.

Le sanctuaire est en cours de construction mais pour l'heure les travaux n'avancent pas, ce qui sème le trouble chez les drows.


De plus les drows participent avec les barbares à la préparation d'une expédition vers le Kapadnon mais comme eux ne disposent pas de navires.

Avec les barbares ils réduisent les rares nains survivants qui tombent entre leurs mains en esclavage pour les faire travailler dans les mines d'or situées sur Ko'nan.



Ellerimm :

Son Eternité le roi des elfes est mort et les elfes doivent à présent élire un nouveau roi.

La réunion ne fut pas sans traumatisme pour la délégation puisque de nombreuses têtes couronnées n'ont pas survécu à celle-ci en plus de leur roi.

Deplus leur charge contre les représentants du Vinyamar a choqué les esprits et les quelques elfes qui se risquaient à voyager dans l'Empire suite à l'Edit de Tolérance sont victimes d'insultes, perdent leurs emplois et sont agressés par les plus virulents humains à coup de salade.

La réputation d'hospitalité des elfes est considérablement ternie et on voit de nombreux nobles déclarer que jamais ils ne se rendront chez les elfes. Ceci dit ce sont généralement des nobles qui n'y seraient jamais allé qui disent ça.


Le culte de Touze est interdit en Ellerimm ainsi que les tripots en dehors de celui de Gah-Morra. La proximité entre les tripots et ce culte dont se méfie la Grande Prêtresse justifie cette décision.

Les elfes espéraient voir les drows traiter les nains avec plus d'égard, ils ont finit par découvrir que les nains n'étaient certes plus massacrés, mais qu'ils étaient employés de force dans les mines d'or barbares contre un toit, des vêtements et de la nourriture sans percevoir le moindre salaire.



Hoshitsuki :

La perte du Shogun est une tragédie pour le pays alors que débute la guerre des trônes qui a lieu tous les 10 ans et qui voit s'affronter les seigneurs de guerre du shogunat pour obtenir faveurs et titres.

La guerre va être rude et sans pitié car le peuple a également apprit que leur empereur était mort.

Mais le shogun laisse derrière lui en riche héritage, de nombreux héros ont décidé de partir vers le shogunat autant admiratifs de la conduite exemplaire de leur shogun qui s'est donné la mort lors de la réunion internationale de Gah Mora après avoir été corrompu par un démon, que dans l'espoir de vaincre la dragonne qui y sévit et ravage les terres.

Le peuple a donc été sauvé d'elle et le shogunat a également pu profiter de la réunion pour approfondir ses relations commerciales et militaires avec les autres pays.

Il dispose ainsi d'une copie de la bibliothèque magique de Lunian qui lui est accessible en échange de l'accueil et de la protection de réfugiés du Lunian en cas d'invasion de leur pays.

La descente de l'empereur devient impératrice-régente du shogunat le temps que les seigneurs de la guerre s'affrontent. Elle désignera parmi ceux-ci celui qui deviendra son époux et empereur et celui qui deviendra le shogun à moins de mettre fin au shogunat et de restaurer la puissance impériale.


Ko'nan :

Ulrak le bigame a une seconde épouse en la personne de la reine drow. Ce mariage ainsi que d'autres mariages conclus entre des drows et un ou plusieurs autres barbares scelle l'alliance entre les barbares et les drows.

Ceux-ci agissent en commun pour réduire en esclavage les nains et les faire travailler dans les mines d'or de Ko'nan.

Deplus ils vont ensemble constituer une flotte, dès que le port que Mando doit construire sur Ko'nan sera terminé, afin de mener une expédition au Kapadnon et débusquer Damien de Thorn.


Le clan de l'Ours, dirigé par Ulrak, devient en outre le fournisseur exclusif de "couilles bleues" autrefois nommées "tralalas" au monde. Les vendeurs sur place ayant cédé leur monopole aux barbares. Le producteur inconnu de ces boules magiques fourni donc maintenant les barbares qui en vendu de grandes quantité aux shiramas et qui pourront fournir les tripots que dame Hildegarde pourra construire là elle peut suite à son éviction de la guilde du Bel Art par Mando.


Les barbares qui se civilisent petit à petit grâce à Ulrak le roi et chef du clan de l'Ours, vont faire construire sur le territoire drow une académie militaire. Les bénéfices de cette école sont partagés entre les drows et les barbares. Cette école a pour but d'enseigner aux uns et aux autres les diverses méthodes de combat des deux peuples et favorisera également l'entente entre les citoyens des deux nations.


N'ayant pas de navires pour le moment les barbares s'entraînent assidûment en attendant de pouvoir un jour partir vers le Kapadnon.



Shiramas :

Les shiramas sont avec Mando l'une des nations qui s'en sont le mieux sorti avec un départ difficile.

Les shiramas ont récupéré le désert d'Al'Anish au sud de la Tannissie. Prêts à le récupérer par la force et négociant des alliances en ce sens, ils ont finalement réussi à l'obtenir par la paix signant un traité avec le nouveau duc de Sartak.

Les shiramas ont signé un accord avec Kolona afin d'avoir accès à leur port et ont également accepté l'ouverture d'un tripot mobile possédé par dame Hildegarde en échange de l'ouverture d'un salon de thé sur Ko'nan.

Les salons de thé des shiramas se développent d'ailleurs considérablement puisqu'ils ont signé un accord avec Mando leur permettant d'en ouvrir sur tout le territoire de l'Empire tout en permettant de leur coté à Mando d'ouvrir des tripots de la guilde du Bel Art sur leurs terres.


Reste maintenant à voir les services proposés dans ses salons de thé certains craignant qu'ils ne fassent ombrage à la guilde du Bel Art d'autant que les conditions d'accès aux tripots sont très strictes pour les hommes shiramas, seuls les hommes mariés peuvent s'y rendre.

Les Shiramas ont également conclu une alliance défensive et on accorde de défense commune maritime.

Le Lunian fournissant 200 navires à Sartak, soit la moitié de ses navires, il ne lui restait que 200 navires pour respecter les termes de cet accord, bien peu de choses face aux 6 000 navires shiramas l'émirat ayant avec le shogunat la plus grosse flotte au monde.

Le Lunian a également ouvert une école de magie chez les shiramas permettant à ceux-ci d'avoir accès aux connaissances magiques du marquisat.


Les shiramas ont d'ailleurs lancé une expédition de repérage vers le Kapadnon afin de trouver les îles de cet archipel et d'y envoyer par la suite une armée.

Leurs navires d'exploration ont trouvé les îles du Kapadnon et y ont vu une gigantesque armée d'au moins 200 000 hommes voir plus affrontant 40 000 soldats de Sartak, probablement ceux de la deuxième expédition.

Les explorateurs et espions shiramas ont évité tout combat laissant leurs navires dans des petites criques loin des côtes et sont repartis sans encombre. Il semble que les créatures marines qui sévissaient dans les fleuves et les océans aient disparues en même temps que les démons invoqués par Damien de Thorn.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation du monde    

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GN Kelkalor  :: Kelkalor 4 :: Les pays, peuples et délégations. :: Le monde de Kelkalor-
Sauter vers: