Grandeur Nature 21-23 juillet 2017 château de Vermette 79300 La Chapelle Gaudin nouveau forum http://forum.lesjeuxdelagehenne.org
 
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion
Nous vous invitons à vous inscrire sur le NOUVEAU FORUM de l'association

Partagez | 
 

 Les organisations existantes au sein du monde de Kelkalor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Vodrebka

avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 35
Localisation : Angers

MessageSujet: Les organisations existantes au sein du monde de Kelkalor   Ven 3 Jan 2014 - 1:14

Au sein de l'Empire :

La principauté marchande de Mando :

La plus célèbre des organisations, la plus connue, est bien évidemment la guilde marchande de Mando. A la tête de la principauté de Mando c'est la plus puissante des organisations qui ont droit de cité dans l'Empire.

Bien évidemment il s'agit d'une organisation marchande. Nul ne peut détenir plusieurs échoppes s'il ne fait pas parti de la guilde, et l'installation d'un nouvel établissement, de la simple boulangerie à la grande manufacture est soumise à l'approbation de la guilde marchande de Mando qui exige bien souvent une taxe pour cela.

Deplus seule la guilde marchande de Mando a le droit de fabriquer des armes. Les marchands d'armes vendent donc des armes achetées d'abord à Mando.

Tout ceci suscite bien évidemment des jalousies.




La "guilde" du bel art :

Il ne s'agit pas d'une guilde à proprement parler mais plutôt d'une organisation clandestine agissant en toute légalité mais à qui la discrétion est imposée.
En effet, au sein de l'Empire, la prostitution est autorisée ainsi que les jeux d'argents.
Toutefois laisser ses activités aux mains d'individus isolés, sans contrôle, est à la fois source de problèmes, crimes et délits divers, abus, violence, manque de protection etc... et inefficace d'un point de vue strictement économique, pour qui souhaite en tirer un large profit.

La "guilde" du bel art est donc chargée à la fois par l'Empire et par la guilde marchande de Mando, de veiller au grain.

Elle fournit les prostitué(e)s aux tavernes, pourchasse les tricheurs, les arnaqueurs et assure la protection des tavernes qui font commerce des jeux d'argent. Un tavernier sous la protection de la guilde du bel pourra demander protection à celle-ci plutôt qu'à son seigneur.
La guilde vengera avec violence le tavernier en guise d'exemple.

Les gains de ces activités sont reversés à la guilde qui elle-même en reverse une partie à la guilde marchande de Mando et aux différents Etats.




Les gardiens de l'Empire :

Se sont des chevaliers à qui l'ont demande une vie de célibat dédiée à la défense de l'ordre et de la justice dans l'Empire. Ils assurent la sécurité du palais impérial et donc de l'Empereur et de sa famille, mais peuvent également être envoyés en mission soit pour enquêter sur des troubles, les malversations d'un seigneur, des crimes si affreux que les gardes locaux demandent de l'aide etc...

Après quelques années de noviciat on leur octroie un fief dont ils sont le seigneur et où ils doivent séjourner une année sur deux.

Cela permet à l'Empire de déployer les gardiens de l'Empire un peu partout sur son territoire et s'assurer un meilleur contrôle de ses vassaux et de la population, les gardiens de l'Empire étaient les yeux et les oreilles de l'Empereur là où ils se trouvent.

Maintes révoltes ont put être évitées grâce aux informations qu'ils ont put fournir.








Au sein de l'Eglise du culte de l'Unique :




L'ordre combattant de la lame divine :

Ordre religieux combattant, ses soldats se sont engagés pour le salut de leur âme bien que l'on soupçonne d'être là uniquement pour la paye confortable et les avantages.
Ils sont chargés de la défense des évêques de l'Empire et de l'application de leur justice. En effet chaque Etat a son évêque chargé de diffuser la foi et de lutter contre les hérésies.
L'ordre combattant de la lame divine aide donc les évêques à pourchasser les magiciens, les hérétiques et protègent les évêques contre ceux qui leur voudraient du mal.

Cela est pour la théorie.

En pratique l'ordre combattant de la lame divine n'est réellement présent qu'au sein du royaume d'Altérak et du duché de Ksach.

En effet le royaume démocratique populaire et communautaire du Vinyamar a banni les membres de l'ordre combattant de la lame divine lorsque l'évêque du Vinyamar avait fait le choix de défendre le roi du Vinyamar lorsque le pays a sombré dans la révolution et que Jusope Stalion prit le pouvoir.
Le dernier carré de défenseurs du roi étaient les membres de l'ordre combattant de la lame divine.

Le marquisat de Lunian de son coté a banni l'ordre lorsque le marquis fut lui même excommunié il y a une dizaine d'années, mesure symbolique puisque le marquis ne s'est jamais converti au culte de l'Unique.

Enfin dans la principauté marchande de Mando, il n'existe pas de membres de l'ordre car la principauté a réussi à convaincre l'Eglise qu'il n'y avait pas de nécessité à envoyer sur ses terres un ordre armé qui ne soit pas sous son contrôle. Les mauvaises langues disent qu'un accord sonnant et trébuchant fut conclut contre cette largesse.



In Ecclesia Veritas :


In Ecclesia Veritas remonte aux origines de l'Eglise, lorsque lors du Concile des Quarantes, quarante prêtres se sont regroupés pour organiser celle-ci dans l'Empire et éviter la dispersion qui régnait alors et elle considère que c'est cette dispersion qui provoque l'émergence de la secte des Origines, un fléau envoyé par l'Unique en guise de punition pour cette dispersion.

In Ecclesia Veritas a donc été fondée pour que les prêtres soient formés et enseignent la même doctrine, et rédigea les dogmes de l'Eglise du Culte de l'Unique, formant également les inquisiteurs chargés de combattre ceux qui s'écarteraient de la voie tracée par l'Eglise.

Cette congrégation religieuse est certainement la plus influente de l'Eglise. La majeure partie des prêtres en sont membres.
In Ecclesia Veritas fournit l'enseignement religieux des novices intéressés par la carrière ecclésiastique.
Elle instruit les novices, les forme au dogme, leur apprend les préceptes de l'Eglise.
A l'issue de leur séminaire les novices sont enfin considérés comme des prêtres par l'Eglise du Culte de l'Unique.
Ils peuvent ensuite choisir de rejoindre In Ecclesia Veritas afin qu'une cure leur soit confiée ou choisir de poursuivre leur route de leur coté, souvent pour rejoindre un monastère.

In Ecclesia Veritas est donc le chemin obligé pour tout prêtre qui souhaite disposer d'une cure car seule cette congrégation peut répartir les prêtres entre les différentes paroisses, le seul autre choix leur étant offert étant celui de rejoindre un monastère.



L'ordre de la Sainte Charité :


Fondé par Saint-Jean le mystique, il y a plus de 500 ans, cet ordre ne doit sa survie qu'à sa popularité au sein du peuple et fait de l'ombrage à l'Eglise dont les hauts responsables considèrent cet ordre comme un ordre rebelle.
En effet, l'ordre de la Sainte Charité considère que la conversion des hérétiques doit se faire par la raison plus que par l'épée, ce qui prend plus de temps.....et est moins rentable.
En plus de cela, les membres de l'ordre ont fait vœu de pauvreté et redistribue allègrement les dons qu'ils reçoivent aux nécessiteux.
Bien sûr l'Eglise fit de même lors de la grande famine qui frappa l'Empire après la Grande Guerre Draconique mais l'ordre accusa l'Eglise de s'y prendre trop tard tandis que l'Eglise accusa l'ordre de vanité.

Plusieurs responsables de l'ordre furent brûlés au cours des siècles pour hérésie, l'Eglise considérant leur tolérance comme un blasphème. A chaque fois cela suscita une telle indignation dans les paroisses où des monastères de l'ordre sont situés que l'Eglise ne prit jamais l'initiative d'interdire l'ordre.

Au contraire certains Saints Pontifes ont même parfois considéré l'ordre de la Sainte Charité comme un exutoire nécessaire pour permettre aux moins fiables des prêtres de trouver un lieu pour vivre leur foi plutôt que de les laisser infiltrer l'Eglise.

Le fondateur de l'ordre fut même canonisé il y a 200 ans par le Saint Pontife François VI au motif qu'il n'existe pas aucune raison de considérer leur tolérance comme une hérésie et il présenta ses excuses au nom de l'Eglise pour les anciens membres qui furent brûlés.
Ceci mit fin aux procès mais pas à la rivalité entre les évêques et l'Ordre de la Sainte Charité.

Lorsqu'un prêtre nouvellement ordonné rejoint l'Ordre de la Sainte Charité, cela est considéré comme un échec par In Ecclesia Veritas aussi cette congrégation essaye-t-elle de refuser l'accès à la prêtrise à des novices qui éprouveraient des sympathies pour cet ordre. Cela a pour effet que l'ordre malgré sa popularité compte si peu de monastères faute de membres, car nul ne peut rejoindre un ordre religieux s'il n'a pas été ordonné prêtre par In Ecclesia Veritas, exception faite des ordres militaires.




Hors de l'Empire :


Les fils de Sartak :

Organisation considérée comme criminelle par l'Empire et les Shiramas ils se battent pour que le Sartak redevienne un Etat indépendant, libéré de la tutelle de l'Empire.

Disposant de peu de soutiens locaux, ils chevauchent les plaines et il s'agit principalement de bandes de brigands.

Après le traité de paix séparant le Sartak en deux, divisé entre le Vinyamar et les Shiramas la cause indépendantiste était très populaire. Maintenant que le Sartak forme à nouveau un pays unifié les indépendantistes ont moins de soutiens, surtout que l'arrivée de la Théocratie de Sartak a permit d'enrichir le pays.






Les pirates Shiramas :

Depuis la conquête du désert d'Al'Anish par les armées impériales lors de la Guerre de l'Epuration, jusqu'à sa restitution à la tribu de Shirama suite à la Grande Guerre Draconique, l'émirat a vécu isolé sur son île.

Pour subvenir à leurs besoins nombreux sont les shiramas qui ont abandonné l'immensité du désert pour celle des mers et se sont lancés dans la piraterie.

Attaquant les villages côtiers de l'Empire mais surtout d'Hoshitsuki, ils pillaient les terres pour revenir chargés de biens introuvables dans l'île de Shiramas.
Les navires marchands n'étaient pas en reste.

Aucune indulgence n'étant accordée aux pirates ceux qui choisissaient de se lancer dans cette activité le faisaient à leurs risques et périls et nombreuses furent les vendettas entre pirates shiramas et seigneurs de la guerre d'Hoshitsuki chacun vengeant les siens pour l'honneur.

Depuis une vingtaine d'années l’émir a décidé de couper court à la piraterie. Et si avant elle était tolérée bien qu'officiellement condamnée, aujourd'hui les pirates sont bel et bien pourchassés par un Emirat qui ayant reprit pied sur le continent et ayant même conquis des terres, veut s'assurer une certaine respectabilité et éviter de donner un prétexte à une nouvelle guerre.

Les pirates se font donc plus discrets, prennent possessions de minuscules îles isolées loin de l’émirat et des grands royaumes pour mener leurs opérations au grand large et revenir discrètement écouler leurs marchandises un peu partout dans le monde.

Ils sont à l'origine d'histoire toutes aussi les plus abracadabrantesques les unes que les autres autour de monstres marins, autant pour dissuader des explorateurs de s'aventurer vers leurs repères que pour se vanter.


Dernière édition par Lord_Vodrebka le Mer 19 Nov 2014 - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lord Vodrebka

avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 35
Localisation : Angers

MessageSujet: Re: Les organisations existantes au sein du monde de Kelkalor   Jeu 6 Nov 2014 - 23:35

L'Ordre du Rassemblement :

L'Ordre du Rassemblement a été fondé lors de la réunion de Treffynnon par les prêtres des différents dieux présents, y compris un représentant du culte de l'Unique, le père Bernard chef de l'ordre de la Sainte Charité, qui fut nommé responsable de l'Ordre.

L'Ordre prend ses décisions de manière collégiale et considère tous les dieux comme égaux.

A ses yeux les dieux tirent leur pouvoir de leurs fidèles ce que semble attester Damien de Thorn le Nécromancien et les différents écrits traduits à Treffynnon.


Plusieurs écrits servent de référence pour comprendre le positionnement de l'Ordre du Rassemblement dans le domaine religieux.

Premièrement la "Lettre de Père Bernard à Corentin"

Spoiler:
 


Deuxièmement les écrits de Garcimore traduits à Treffynnon

Spoiler:
 


Troisièmement les propos de Philibert Petion traduits à Treffynnon
Spoiler:
 


Et enfin les Livres Saints du culte de l'Unique en version originelle c'est à dire avant "correction" par l'Ordre In Ecclesia Veritas au Concile des Quarante, le concile fondateur du culte de l'Unique. Bien entendu l'ordre conteste toute manipulation des livres saints et l'Eglise Véritable déclare que les pseudos documents découverts dans la bibliothèque du Père Bourras à Treffynnon qui font état de ces "corrections" sont des faux frauduleux et mensongers.

Spoiler:
 

_________________
Je vous demande pardon. 
Je vous demande pardon.
J'implore votre bonne grâce.
Pardon madame la châtelaine.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les organisations existantes au sein du monde de Kelkalor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GN Kelkalor  :: Kelkalor 4 :: Les pays, peuples et délégations. :: Le monde de Kelkalor-
Sauter vers: